La ventilation VMC pour un air frais l’été

vmc en été

Lors de fortes chaleurs en été, il est indispensable de renouveler régulièrement l’air dans son intérieur pour pouvoir rester au frais. Il est alors indispensable de disposer d’un système de ventilation efficace qui permet d’évacuer l’humidité, la vapeur d’eau et la pollution liée à l’occupation des bâtiments. Parmi les systèmes les plus privilégiés dans ce domaine, on retrouve la VMC ou la Ventilation Mécanique Contrôlée qui assure de l’air frais à tous les utilisateurs. Dans cet article, on vous détaille tout ce dont vous avez besoin de savoir sur ce système de ventilation.

Le système VMC : c’est quoi précisément

Une ventilation VMC est un système qui permet de renouveler l’air à l’intérieur d’un logement. Pour cela, cette dernière aspire l’air vicié et en insuffle un air frais par la suite. Le fonctionnement de ce type de système repose généralement sur un bloc extracteur d’air et des gaines d’évacuation reliées aux pièces humides par des bouches comme la salle de bain, la cuisine et les toilettes. Les entrées d’air quant à elles sont placées dans les pièces de vie comme le séjour pour garantir le renouvellement de l’air. Il est idéal pour ventiler les pièces humides telles que les salles de bain, la cuisine et les toilettes. On retrouve sur le marché quatre type de système VMC, le VMC simple, à double flux, à gaz et la VMR ou Ventilation Mécanique Répartie.

Le système VMC : les différents types

Les deux types de système de ventilation VMC les plus utilisés sont la ventilation VMC simple flux et la VMC double flux. La première a été surtout conçue pour les petits budgets mais qui souhaitent bénéficier d’une bonne ventilation pour sa maison. Le VMC simple flux permet alors d’assurer le renouvellement de l’air grâce à un bloc moteur situé sur la toiture, dans les combles ou un faux plafond et des bouches d’extraction. Par la suite, le système va aspirer l’air dans le salon, le bureau, la salle à manger ou encore la chambre pour le remplacer par l’air pur venant de l’extérieur. Le VMC double flux lui ne requiert aucune installation d’entrée d’air et est équipé d’un échangeur thermique avec deux systèmes de gaines pour l’air entrant et l’air sortant.

Le VMC gaz lui est utilisé surtout pour les logements collectifs utilisant le réseau central d’air vicié pour l’évacuation de l’air. La Ventilation Mécanique Répartie ou VMR s’adapte surtout aux logements à rénover où l’installation d’un VMC classique présente des difficultés. Plus silencieuse, elle peut s’activer à l’aide d’un interrupteur lumière de la pièce.

Une bonne isolation pour compléter le travail

Pour pouvoir bénéficier du plein potentiel d’une bonne ventilation VMC, elle doit s’accompagner d’une isolation fiable et de bonne qualité. Pour cela, il est alors crucial de s’assurer que les murs et les fenêtres sont bien étanches à l’air. En effet, une isolation qui flanche dans certaines parties de la maison peut être complètement contre-productif et faire grimper la facture énergétique. Aussi, avant de procéder à l’installation d’un système de ventilation, vérifier que l’isolation de la maison est en bon état et ne présente aucune fuite.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *